Visite du Domaine Clerc Bernard

 

Dégustation du 19 novembre Mantry (Jura)
 

Dégustateurs : J.C. Grappe, M. Jaillet, M Campy, G. Trimaille, M. Favier, M Jaillet,
G Delorme, C Poncet, C Estavoyer, M Estavoyer, D Grappe
Avec la participation de : D Miny correspondant Le Progrès, Michel Clerc, Gilles Trimaille et Denis Couvert AOC de Dole. Merci à Françoise Devaujany indisponible mais qui a marqué sa présence d'un geste amical

VISITE DU DOMAINE
Chaussé de bottes et armé d'une gouge, Bernard nous conduit dans 3 parcelles différentes où Michel Campy pourra nous éclairer sur la nature du terroir. Une journée assez ensoleillée mais la bise est glaciale.

1) Le Pré Cottin
Cette vigne a été plantée en 1951, elle est bien exposée , bien ventilée ce qui permet d'avoir des raisins sains pour le vin de paille en particulier
On observe que les racines des ceps sont apparentes, traçantes car elles ne peuvent s'enfoncer dans le sol. C'est un sol datant du Lias, pauvre, les rendements sont faibles 35 à 40 hl/ha .

2) Sur la Cour
Plantée en 1969 en Chardonnay et Savagnin de sélection clonale, la terre est plus riche, malheureusement de nombreux pieds sont atteints d'Escat .
Le sol contient de nombreux fossiles de pentacrines . Ces étoiles empilées les unes sur les autres correspondent à la colonne vertébrale d'une espèce animale (genre lys de mer) qui vivait autrefois dans les fonds marins.

3) Clos des Combes
Vieille vigne plantée en 1929. Cette vigne replantée en Pinot dans le Jura a servi de laboratoire de sélection massale à l'ODIV de Dijon.

DEGUSTATION
Elle se déroule dans sa grande maison vigneronne âgée de 250 ans . Avant d'appartenir à la famille Clerc, cette propriété appartenait à un vicomte, les caves séculaires sont d'une hauteur impressionnante et conservent très bien les vins placés dans des pièces, 1/2 muids, muids et foudres.
Une grande table est installée et déjà généreusement garnie de mets à déguster, ce n'est pas une dégustation qui nous attend mais un banquet. Jambon cru, saucisson, un remarquable pâté de bécasse chassée par Bernard et confectionné par Elisabeth, puis un comté de Plasne, les hostilités peuvent commencer, les papilles sont en alerte.

Côtes du Jura Rouge 2004
Assemblage des 3 cépages à la vendange, le pinot est dominant à 80%, ce vin a passé 6 mois en fût
Robe de couleur rouge framboise, brillante, nez très fruité, cassis, framboise, attaque souple en bouche, joli développement, belle acidité, arômes de fruits rouges en rétro.

Côtes du Jura Rouge Pinot 2004
Robe pourpre aux reflets violacés, des notes de griottes au nez, en bouche un beau développement, des tanins bien présents qui demandent à vieillir un peu pour s'assouplir, des arômes de cassis et griottes.

Côtes du Jura Blanc Chardonnay/Savagnin (20%)
Robe jaune paille, au nez des notes de sous-bois, une attaque souple en bouche, l'acidité se développe en fin de bouche, belle charpente

Côtes du Jura Blanc  Savagnin Pré Cottin 2001
Robe jaune doré, nez puissant sauvage, herbacé, bouche ample, puissante on retrouve l'herbacé, le sous-bois.

PP n°1 Sélection Clerc 1998 (non à la vente )
Belle robe jaune doré, nez très expressif, complexe, minéral, herbacé, brioché, torréfié, fumé
Bon développement en bouche, des tanins fins pas très serrés et doux font la particularité de ce vin blanc qui mérite les explications ci-dessous .

Vin jaune 1998
Belle robe jaune doré, un nez très minéral, des touches herbacées. En bouche de la puissance, beau support acidulé et une finale minérale. Vin fin et d'un très bon rapport qualité/prix

Vin de paille 2000
A base de Chardonnay, Savagnin, Poulsard
Joli nez, vin d'une belle finesse, bel équilibre, du volume, de la matière , une belle acidité qui évite la lourdeur. Des arômes de fruits confits, pelure de crayon.

Macvin
Elaboré avec du moût de Savagnin, vin de liqueur très agréable

L'Histoire du PP n°1


En 1949, M Blum directeur du laboratoire de Poligny, insatisfait des rosés du Jura demanda à son ami Gabriel Clerc d'essayer de créer un nouveau cépage. G Clerc passionné d'ampélographie releva le défi en créant un hybride à base de Poulsard et de Pinot .
Il récolta délicatement le pollen ( avec une petite pince ) du Poulsard et féconda des fleurs de Pinot. Ensuite il a bien enveloppé pour protéger des pollens environnants, il suffisait d'attendre patiemment le résultat. De cette fécondation sont apparues des grappes qu'il a fait sécher pour pouvoir récolter les pépins. Ces pépins sont mis à germer, des nouveaux plants apparaissaient, il a fallu trier car il y avait des plants à feuilles bizarres (chêne) . Les plants sélectionnés ont été repiqué plusieurs fois pour leur donner de la vigueur avant plantation définitive. Le greffage a été fait avec du 3000 309 et finalement ce sont 50 pieds qui furent plantés.
Il a fallu attendre 15 ans plus tard en 1964 pour obtenir une première récolte de 40 litres de jus mis en fermentation . La déception fut grande car au lieu de donner un vin rosé comme souhaité, cela donna un vin blanc mais avec les caractères d'un rouge, un des rares vins blancs avec des tanins.
Malgré la demande ce cépage atypique n'a jamais été homologué, mais il reste en place pour le plus grand plaisir de la famille Clerc qui se fait un plaisir de le faire goûter afin de rendre hommage au papa Gabriel .

Conclusion
Bernard Clerc n'est pas un simple vigneron, c'est une personne de grande sensibilité qui a voulu nous recevoir avec tout son coeur et il a fort réussi . N'est-ce pas Maurice ? 3 fois du pâté de Bécasse !!
La tablée était tellement occupée que les commentaires furent discrets en effet on ne parle pas la bouche pleine.
Un grand merci à Bernard et son épouse pour cet accueil privilégié dans cette cave séculaire où Gabriel Clerc est toujours présent.

 

Marie Thérèse GRAPPE