Dégustation à Château-Chalon


 
DOMAINE BERTHET-BONDET
VISITE ET DEGUSTATION DU 7 AVRIL 2007 
 

Dégustateurs : Maurice Jaillet, Michelle etAndré Rousset, Monique et Jean Claude Morel, Brigitte Bonnot, Gaël Delorme, Monique et André Bouchard, Edith et Claude Rigaud, Bernard Desvignes, Catherine Poncet, Michelle Favier, Georges Trimaille, Arnaud Clerget, Michel Campy, Bernard Clerc, Michel Clerc .

Rappel géologique

Le belvédère dévoile une magnifique vue du paysage jurassien, Michel Campy spécialiste en à la matière retrace la formation du terroir jurassien et explique le glissement et chevauchement du Jura sur la Bresse. En général dans le vignoble du jura on trouve une trilogie de terrain, mais ici il n'y en aura que deux.

1) la corniche calcaire d'une hauteur de 120 m est incultivable

2) le lias est la zone de vignes, on trouve des marnes grises, là se plaît le cépage Savagnin

3) le trias non apparent (la Seille n'a pas creusé assez profond) composé de marnes rouges que l'on retrouve un peu plus loin sur la commune de Montchauvrot  

Domaine Berthet-Bondet

C'est dans une magnifique cave du XVI ème siècle, ancienne dépendance du château médiéval que Jean Berthet-Bondet accueille notre groupe. Après avoir débuté dans l'industrie(lunetterie), Jean Berthet-Bondet se reconvertit en 1984 en onologie,il travaille 1 an chez Jean Macle et s'installe en 1985 avec une superficie de vignes de 3,5 ha à Château-Chalon. Aujourd'hui il possède une dizaine d'hectares répartis moitié sur l'A.O.C. Château-Chalon et moitié en A.O.C. Côtes du Jura pour avoir une gamme complète des vins du Jura (1,5 ha en rouge). Il emploie 3 personnes à temps plein plus des saisonniers.

Dégustation

1- Crémant 2004 (Chardonnay + 20% Savagnin)
Robe jaune pâle, brillante, les bulles sont fines
Au nez se dégagent des notes fraîches d'agrumes, citron
La bouche est fraîche, citronnée, le foisonnement maîtrisé, un support acide de qualité avec une rétro sur les agrumes

2- Rouge rubis 2005
Assemblage de Trousseau 45% + Poulsard 45% + Pinot 10%
Robe limpide, brillante d'un rouge rubis
Au premier nez il renarde et pétrole un peu, puis viennent des notes fruits rouges, groseille
L'attaque en bouche est souple, on retrouve un peu réduction, bouche chaleureuse, des tanins fins, un très bel équilibre rétro sur le fruit

3- - Côtes du Jura blanc 2005
Assemblage Chardonnay/Savagnin 50% ouillé
Robe jaune clair, brillante Nez discret brioché, beurré, pomme blette, citronné et miellé
Bouche: attaque souple, fraîche, du volume, épaulée par une belle acidité, très bel équilibre, fin de bouche élégante

4- Côtes du Jura Tradition 2003
Chardonnay 70% + Savagnin 30%  vin élevé 2 ans en pièce sous voile
Robe jaune pâle, brillante
Nez intense très typé, acacia, minéral, pomme verte, amande, noisette
Attaque vive, très gras en bouche, riche, rétro sur le minéral, torréfié, noisette

5-  Côtes du Jura 2001
(Pas de Château-Chalon en 2001) élevé 3 ans et demi sous voile
Robe jaune d'or, brillante, reflets or
Premier nez  de voile , curry, puis fruits secs, noisette, champignons frais, bois de cèdre, marc d'alambic
Attaque nette, bouche puissante, chaleureuse, une pointe d'amertume en finale, belle longueur, rétro de noix sèche. Un vin tout en finesse et délicatesse

6- Château-Chalon 1999
Belle robe jaune aux reflets or
Nez intense, avec des notes de minéral, sous-bois, truffe, pomme bien mûre, chocolat, amande amère, noisette, eau de vie de mirabelle
L'attaque est nette avec une belle montée en puissance, du volume, très bel équilibre, on retrouve le chocolat, fin de bouche fraîche, fine , du  minéral en rétro et une grande longueur, fin de bouche en dentelle

7- Vin de Paille 2002
Chardonnay 45%, Savagnin 45%, Poulsard 10% raisins séchés pendant 3 mois en cagettes
Nez de pâte de coing, nougat, amande amère, gingembre confit, légère pelure de crayon, pointe de volatile (normale pour un paille)
Bouche moelleuse, bien équilibrée, fine amertume, rétro de fruits secs, figues

8- Macvin 1986
A base de Chardonnay, moût normal et moût réduit
Robe ambrée
Nez très intense, orange amère, bitter, truffe, raisins secs, pain d'épice, café, caramel
On retrouve tout cela en bouche, très bel équilibre, encore une belle acidité
Maurice s'exclamera :

Mes amis : Le maître nous régale avec ce Macvin de 20 ans

Conclusion

Après une telle dégustation on peut  vraiment affirmer que le vin ressemble au vigneron qui le conçoit et l'élève: des vins élégants, d'une grande délicatesse. Un grand merci pour cette exquise dégustation