Dégustation de Vin de Pays de Franche-Comté

Domaine Pascal Henriot à Champlitte
Samedi 24 novembre 2007

Le vignoble de Champlitte est situé en Haute Saône dans l'appellation "Vin de Pays de Franche-Comté", il est exploité par 2 vignerons, l'autre étant le groupement viticole Champlittois d'une surface de 35 ha.

A l'aide d'un diaporama, le viticulteur nous rappelle l'historique du vignoble et la conduite de son exploitation. Le domaine Henriot crée en 1985 est d'une superficie de 6 ha, il est exploité en Bio certifié Ecocert

Autrefois la vigne couvrait toute la France, au 19 ème, on dénombrait 450 ha à Champlitte , puis suite aux différents fléaux Phylloxéra et les deux guerres, elle disparue complètement.

En 1985, après défrichage, Henriot replante différents cépages comme le Chardonnay, l'Auxerrois, le Pinot Gris et le Gamay.
Le sol est argilo-calcaire et plutôt proche du terroir Bourguignon que Jurassien.

Le choix du Bio a été fait depuis la plantation, pour les blancs le raisin arrive entier au pressoir, la vinification se fait sans soufre. Les marcs ne sont pas utilisés, ils sont utilisés en compost ce qui nécessite une dérogation exceptionnelle de la part des douanes qui viennent constater le compostage.

Dégustation

1- Chardonnay 2004

Robe or pâle aux reflets gris
Nez suffisant : fleur de vigne, fleur blanche, poire
Attaque vive en bouche, belle fraîcheur, vin assez chaud, végétal, fin de bouche rugueuse, finale sur la minéralité et poire

2- Chardonnay-Auxerrois 2004 
Robe : idem
Nez suffisant, miel, fleur de tilleul. Attaque souple, assez gras malgré une bouche aqueuse.
Arômes déjà assez avancés, nuances cire d'abeille, fin de bouche courte, très minérale

3- Pinot gris 2006      (4,75 euros)
Vin très clair, robe argent reflets gris. Nez aromatique, ouvert, fruits à chaire blanche, poire, légèrement beurré, fleur de sureau. Attaque souple, sucres résiduels, belle matière, bel équilibre. Une fin de bouche longue sur la minéralité et sur la poire.

4- Pinot noir/Gamay 2006
Robe saumonée. Nez suffisant, groseille, fraise des bois, pêche jaune.
Attaque souple, fraise des bois voir Tagada, joli équilibre, fin de bouche assez courte sur le pamplemousse; c'est un vin de soif.

De beaux vins, très droits et fins ce qui reste assez rare dans le petit monde des vins vinifiés sans soufre. La vivacité bien présente à du aider à la bonne conservation et empêché les déviations microbiologiques

Gaêl Delorme

Mot du Trésorier
Il est maladroit de facturer 1,60 euros par personne une dégustation aussi parcimonieuse suivie d'achats.