Dégustation de vins d'Arbois


 
DOMAINE DANIEL DUGOIS Les Arsures (Jura) 03/05/2008
VISITE ET DEGUSTATION DU 3 Mai  2008 
 

 

Dégustateurs : Marie Thérèse Grappe, Jean Claude Grappe, Maurice Jaillet, Monique Morel, Jean Claude Morel, Françoise Devaujany, Monique Bouchard, André Bouchard, Andréa Geinshemer, Philippe Geinshemer et Arnaud Clerget.

PRESENTATION DU DOMAINE

Daniel Dugois s'est installé en 1974, il se souvient qu'ils ont vendangé à la Toussaint sous la neige et que le raisin se vendait au même prix qu'actuellement Après avoir vendu sa récolte pendant quelques années, il commence à vinifier en 1982 et commercialise ses premières bouteilles en 1983. Société familiale, il travaille avec son épouse Monique, leur fils Philippe et leur fille (2j/semaine), ils emploient une personne à plein temps et un saisonnier.  
Toutes les vignes sont situées sur l'A.O.C. Arbois, la production est de 50 000 bouteilles/an dont environ 60% en rouge, toute la gamme des vins du Jura est présente

Le terroir des Arsures

En cet après-midi bien ensoleillé, nous suivons Daniel Dugois et Michel Campy dans la vigne située en " Mouchet " sur la route de Salins afin d'observer un trou creusé récemment pour une étude de terroir à Chardonnay, réalisée par Christian Barnéoux ampélographe et Michel Campy géologue.
 
Cette vigne est exposée plein sud, plantée en Chardonnay en Trousseau, les ceps taillés et liés en baguette droite (moins yeux, plus de qualité), ils sont âgés d'au moins 50 ans, quelques feuilles commencent à sortir, il faut dire que le mauvais temps d'avril a retardé le débourrement d'une quinzaine de jours.
Par cette coupe de terrain nous apercevons une couche d'argile, marne dont 20 cm sont de couleur plus foncée due à l'oxydation, dessous se trouve la roche mère en calcaire blanc.
Contrairement au terroir classique jurassien, celui-là ressemblerait plus à un terroir de Bourgogne. (voir document réalisé par Michel Campy)  

DEGUSTATION  

1- Crémant blanc
Robe jaune pâle, frais, belle acidité en fin de bouche

2- Crémant rosé (Poulsard, Trousseau) 
Robe rose corail, le nez exprime les petits fruits rouges, la rose ancienne, en bouche un joli foisonnement, beaucoup de fraîcheur, finale sur le fruité

3- Poulsard 2006
Robe corail aux reflets rouge cerise .
Nez fruité : cerise, groseille, épices douces et un peu de cuir
Bouche : attaque nette, l'acidité est bien répartie tout au long de la bouche, les tanins sont denses, fins, douce astringence, bouche assez ronde, finale fraîche.

4- Trousseau 2005 
Robe rubis d'une belle intensité, reflets rouge grenat
Premier nez un peu fermé puis on trouve des notes de mûre, cerise, cassis
Bouche : attaque nette, bouche fraîche, tanins fins, serrés, légère astringence.
Ce vin n'a pas encore atteint tout son volume

5- Trousseau 2006 Grevillière (tiré du fût) 
Robe rubis, framboise
Nez de bonne intensité, plus expressif, fruits rouges et noirs
En bouche un beau volume, les arômes sont discrets, tanins fins, serrés, légèrement asséchants.

6- Trousseau 2005 Grevillière (mise en btl depuis 15 jours) 
Vignes de 70 à 80 ans rendement 40 hl/ha
Robe de grand intensité rouge grenat. Nez très cassis

Attaque fraîche, bouche très équilibrée et puissante jusqu'en fin de bouche.

7- Trousseau 2003 Grevillière
Robe corail assez claire
Nez aux notes de gelée de groseille, griotte, framboise
Bouche : attaque souple, du volume, les tanins sont fins, denses, fin de bouche acidulée

8- Trousseau 2002 Grevillière  
Robe corail aux reflets saumonés  
Nez de fruits confiturés, griottes, fraise des bois, épices, cuir, fourrure sèche  
Attaque douce, bouche ronde, équilibrée, tanins présents sans plus, mêmes arômes qu'au nez. Bonne longueur

9- Trousseau 2002  Mouchet
Robe corail reflets framboise  
Nez discret, peau d'orange séchée, fruits rouges confiturés, rose ancienne  
Attaque fraîche, acidulée, plus courte et sèche que le précédent, finale sur le minéral

10- Trousseau 2006 Damellière  
Variété : Trousseau à la dame planté en 2003, superficie 60 ares, petit rendement 19 hl  
Robe de belle intensité rubis aux reflets framboise  
Nez de fruits surmûris, miellé, complexes et très fins  
Attaque souple, bouche pleine, ronde, très aromatique, boisé bien enrobé

11- Trousseau 1998  
Année de grêle, peu de récolte  
Robe corail saumoné  
Nez de fraise compotée, cerise à l'eau de vie, poivre  
On note une attaque fraîche pour son âge, la bouche est bien équilibrée, assez pleine mais moins d'ampleur que le précédent, finale herbacée (certainement due à la grêle)  

12 - Trousseau 1990
Grand millésime  
Robe corail aux reflets rosés très brillants
Nez fin, élégant, discret, complexe . Des notes de cuir, épices, confiture de vieux garçon
En bouche fraîcheur, volume et rondeur. Des tanins très fondus, fin de bouche subtile, élégante tout en finesse

13- Trousseau 1983  
Premier vin commercialisé, année pluvieuse jusqu'en juin, été très chaud  
Belle robe rubis reflets légèrement orangés  
Arômes tertiaires pour le nez, vieux vins, dominante cuir, boisé, pruneau cuit  
Attaque franche, bouche fraîche, les tanins sont présents, on retrouve les mêmes arômes qu'au nez , fin de bouche fine, élégante. Bien qu'en phase descendante, ce vin n'est pas encore fini.

CONCLUSION

Laissons le mot de la fin à notre maître Maurice

Merci à Daniel pour son accueil, lorsque l'on vient ici on n'est jamais déçu.  
On trouve rarement du "Trousseau" de cette qualité ailleurs, ces vins ont quelque chose de plus, un goût d'auteur.  
Cette dégustation est un hommage au Trousseau, différents millésimes, différents terroirs, des vins d'anthologie 83-90 pas encore .finis. C'est du bel ouvrage "  

La Présidente  Marie Thérèse Grappe