http://

Dégustation des vins de Quintigny  Jura

DOMAINE DE L'HERMITAGE  Bertrand Sucquet
VISITE ET DEGUSTATION DU 29 NOVEMBRE 2008


Nous avons été accueillis dans un endroit des moins banaux mais pour autant très chaleureux: à l'alambic communal de Quintigny !
Endroit insolite mais qui s'explique par le fait que Bertrand était en pleine distillation des marcs de sa compagne et, qui de plus est, permettra à monsieur le maire de Quintigny de nous concocter une petite collation. Une petite collation, le terme est un peu faible tant la difficulté que certains ont éprouvé pour se lever du banc après le repas (n'est pas Brigitte!)

Présentation succincte de l'exploitation :

Aujourd'hui Bertrand travaille quasiment 5 ha 50 plutôt éclatés; Une majorité de son vignoble se trouvant à Conlièges (4ha), mais aussi à Quintigny, Ruffey sur Seille mais aussi à Buvilly!
Bertrand a, au départ, une formation d'ébéniste mais c'est son cursus professionnel qui l'a amené à la viticulture. Ayant travaillé à la maison Jacquier, champagniseur, puis au Domaine Baud au Vernois c'est ici qu'il a acquis l'envie de s'installer à son compte. Ce qu'il fit en 1998.

Dégustation

1- Poulsard (sans millésime 2004/2005)
Robe de couleur pelure d'oignon assez soutenu, limpide et brillante
Nez ouvert, sur l'évolution, fruits cuits, moka, sous-bois
Bouche : attaque fraîche, bon équilibre, un peu maigre en milieu de bouche.
On retrouve ces notes de sous bois, mais aussi quelques nuances viandées
Finale un peu sauvage accentuée par une note d'amertume
Vin à consommer assez frais avec une grillade

 2- Poulsard 2003
Robe plus soutenue que le précédent, rouge-orangée aux reflets saumons. limpide et brillant
Nez ouvert, très agréable, sur les fruits noirs, cerise, kirsch moka, épice douce
Bouche : attaque souple, vin très rond,
Finale de longueur moyenne sur le fruit à noyau, quetsche
Vin riche atypique dû à son millésime original

 3- Pinot noir 2001
Robe grenat reflets rouges sang, limpide
Nez ouvert, chocolat, sur l'évolution le pruneau, notes de bâton de réglisse
Bouche : attaque vive, on retrouve une certaine maigreur en bouche, une acidité bien présente, des notes de foin frais, une petite structure tannique avec des tanins secs
Finale sur l'herbe fraîchement coupée
Vin qui reflète bien l'année 2001 qui fut assez difficile pour l'élaboration de rouge.
Ce vin demande encore du temps de garde.

 4- Pinot noir 2003
Robe cerise soutenue avec des reflets noirs, limpide
Nez plutôt fermé, sur les fruits noirs, cassis, cerise noir, mine de crayon
Bouche : attaque souple, assez gras, belle structure tannique avec des tannins assez durs
Finale agréable sur le tabac blond
Vin assez frais avec de l'épaisseur, assez dur qui aurait besoin de vieillir quelques années.
Il pourrait être consommé assez frais avec une grillade

  5- Chardonnay/Savagnin 2002 (élevé sous voile)
Robe or jaune reflets jaunes, limpide et brillante
Nez ouvert, premier nez pas très agréable, lacté, beurre rance, l'évolution vers le second nez laisse penser que ce vin aurait mérité une ouverture plus précoce voir un carafage.
Le second nez très agréable et complexe sur les fruits confits (poire), miellé, cire d'abeille
Bouche : attaque souple, bon équilibre, belle vivacité retro-olfaction en harmonie avec le nez.
Finale longue et agréable sur la noisette et la pierre à fusil.
Vin un peu fermé qui demande à s'ouvrir

 6- Savagnin 2001 (élevé sous voile)
Robe jaune doré assez soutenue reflets jaune paille, belle limpidité et assez brillant
Nez ouvert et complexe qui demande à s'ouvrir avec la température (vin un peu froid), amande sèche, curry, orange confite, coing, mie de pain.
Bouche : attaque franche, très bel équilibre, ample et minérale.
Belle finale longue sur la noix verte.
Très beau savagnin d'autant que ce millésime n'est pas, dans l'ensemble, des plus faciles quant à l'élevage de ces vins.

 7- Chardonnay/Savagnin 2003 (élevé sous voile)
Robe jaune doré reflets or, limpide et assez brillant sans être éclatant (vin en cuve prêt à la mise)
Nez ouvert minéral, sciure, graphite, fruits à écale, noisette verte. Joli nez complexe.
Bouche : attaque souple, chaleureux, puissant, sur la pomme cuite.
Belle finale qui tombe un peu rapidement.
Très bel assemblage qui se destine plutôt à une consommation rapide.

 8- Blanc 1997 (Chardonnay majoritaire)
Robe jaune doré reflets or, limpide et brillante
Nez ouvert et complexe, mielleux, cire, pomme blette, avec un coté un peu boisé.
Bouche : attaque fraîche, acidité encore très présente presque rugueux.
Belle finale sur l'amande grillée.
Très beau vin harmonieux qui peut encore attendre.

 9- Vin jaune 1999
Robe jaune doré reflets or, limpide et brillante
Premier nez ouvert et complexe, vieux alcool, noix, noisette, caramel, nougat noir, tabac, beaucoup de finesse. Puis le nez se referme et devient presque simple.
Bouche : attaque souple, bel équilibre chaleureuse et puissant, sur la noix sèche avec une légère pointe iodé
Très bel assemblage qui se destine plutôt à une consommation rapide.
Très beau jaune qui reflète bien le millésime chaleureux de 99.

10- Vieux Macvin blanc (Chardonnay pur)
Robe jaune doré reflets jaune paille
Nez ouvert très fondu, complexe fruits confits, vanillé, fruits secs, épices douces, empyreumatique, moka,...le nez est en constante évolution.
L'équilibre en bouche est superbe, très rond, fondu mais sans lourdeur.
Ce Macvin peut accompagner un plat, un dessert plutôt qu'être servit en apéritif. Magnifique

11- Macvin rouge
Robe rubis, reflets rouge-sang, légèrement violacés.
Nez plutôt fermé assez simple sur le moka, le chocolat, le fumé. L'absence de fruit est assez surprenante. Bouche équilibrée, assez fraîche, harmonieuse avec l'aperçu du nez. 

12- Macvin blanc (2008)
Nez sur l'eau de vie de marc, mais déjà très fondu
Attaque souple, équilibre frais.
Il sera sans l'ombre d'un doute un très beau Macvin à l'issu de son élevage 

Repas
Après cette "mise en bouche" nous avons pu déguster les saucisses cuites dans la braise accompagnées de salade verte et du délicieux gratin dauphinois suivi d'un beau plateau de fromages de la fruitière de Lavigny (Comté, Morbier et Tomme du Jura) et enfin toute une série de galettes variées
Sans oublier la spécialité autrichienne confectionnée par Andréa : le strudel
Pour finir, les diverses eaux de vie n'ont pas été de trop pour faciliter la digestion: eau de vie de paille blanche, eau de vie de poire,...

 Conclusion
Un grand remerciement à nos hôtes. Nous avons eu droit à une très intéressante dégustation ponctuée par le va et vient de la famille, des amis, des gens du village enfin de tous ceux qui participent à ces moments si particuliers et conviviaux dans la saison du vigneron qui sont les journées de distillation.

Gaël Delorme