VOYAGE DECOUVERTE EN CÔTE CHALONNAISE 
Samedi 9 mai 2009

 

Chaque année, les oenophiles et dégustateurs du Jura réalisent un voyage d’étude en alternant  petit ou grand séjour. 
Entre le Xérès d’Andalousie en 2008 et le Tokay de Hongrie en 2010, le choix cette année s’est porté sur le vignoble voisin de la Bourgogne et plus précisément sur les vins du terroir de Givry. 
C'est le géologue 
Michel Campy,  qui a travaillé sur le reclassement des terroirs de Givry , l'organisateur de cette journée 

Depuis le village de Santenay, nous nous dirigeons vers le Mont de Sène  (521 m) ancien lieu de culte celte. Sur son sommet, 3 croix sont érigées d'où son autre nom : Montagne des Trois Croix. Très beau panorama, vue circulaire avec table d'orientation, au Nord, le vignoble, à l'Est, la vallée de la Saône, le Jura et les Alpes, au Sud, le Clunisois dominé par le Mont Saint Vincent, à l'Ouest, le Morvan.
Ce site est unique aussi pour sa flore, les pelouses calcaires ou anciennes pâtures à chèvres et à moutons abritent une famille importante d'orchidées et fleurs alpines

Nous quittons la côte de Beaune pour entrer en côte chalonnaise et nous dirigeons vers Givry. L’A.O.C. couvre 265 ha répartis sur Givry et deux autres villages, Dracy le Fort et Jambles
Dans les années 60-70, les vins peu qualitatifs se vendaient mal et les terres à vignes sont devenues des lotissements. Aujourd’hui un plan interdit toute nouvelle construction, les meilleurs coteaux sont préservés pour l’appellation Givry qui décline une quinzaine de premiers crus . Les dégustateurs ont étudié le Clos Salomon, Clos Jus et Clos Choué , ils ont rencontré des jeunes vignerons dynamiques,  sans cesse à la recherche pour d’obtenir des grands vins qui peuvent désormais rivaliser avec les voisins de la côte de Beaune

VISITE DU CLOS  SALOMON

Les responsables de l’EARL du Clos Salomon,  Ludovic Du Gardin  et  Fabrice Perrotto nous accueillent et présentent le domaine
Le vignoble est ancien,  il porte le nom de la famille Salomon qui est propriétaire vigneron à Givry, des archives pontificales mentionnent la vente de vin du Clos Salomon en 1375 aux papes d’Avignon. 
Le vignoble s’étend sur 10 ha dont 7 en monopole Clos Salomon.
La viticulture se fait de manière raisonnée, on peut vérifier que le désherbant n’est pas utilisé, les sols sont travaillés, les vendanges se font manuellement   

DEGUSTATION

1- Montagny 2007

Nez fruité, notes minérales, fleurs blanches
Attaque fraîche, du gras, une pointe acidulée, vin frais, tendre  

2- Givry 1 cru 2007 La grande berge (100% fût neuf)

Nez intense, minéral et mentholé
Attaque franche, bel acidulé, notes de vanille, pomme flétrie, vin carré

3- Givry 1 cru 2006 La grande berge

Nez aux arômes de fruits blancs, groseille, pointe minérale
Attaque souple, bouche ronde, belle minéralité en finale, belle longueur
Dégustation d’un même vin élevé dans 3 fûts différents

4- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2008  (35% fût neuf à grains fins)

Belle robe rubis, au nez des notes de fruits noirs et réglisse, les tanins sont présents et fins

5- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2008  (fût de la forêt de Jupille Sarthe)

Nez  aromatique, petits fruits noirs, pivoine, léger viandé
Attaque franche, bouche acidulée, des tanins présents et denses

6- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2008   (forêt de Tronçay 670 euros le fût)

Nez aromatique mais plus discret, plus élégant.
Les tanins sont très denses et légèrement asséchants 

7- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2007 (mis en btl depuis 8 jours)

Vin assez concentré, mais difficile à juger, il demande du repos après la mise  

8- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2006

Nez de petits fruits noirs compotés, confiturés
Attaque franche, gelée de mûres, de la matière, des tanins très fins légèrement asséchants

9- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 2005

Très confituré et plus équilibré

10- Givry rouge 1 cru Clos Salomon 1999

Robe rubis foncé
Au nez une légère réduction, il mériterait d’être carafé, pointe d’eau de vie et végétal
En bouche attaque franche, légèrement acidulée, en rétro des arômes tertiaires,  beau vin  nous sommes dans une autre dimension

Déjeuner au restaurant de la Billebaude à Givry en compagnie des deux vignerons

Sur le trajet qui nous conduit à Russilly hameau de Givry, nous nous arrêtons dans les vignes  et Michel Campy nous commente le contexte géologique et pédologue de ce terroir 

VISITE DU DOMAINE CHOFFLET-VALDENAIRE 

Denis Valdenaire nous reçoit et fait visiter les installations. Ici, la vigne est une affaire de famille superficie de 14 ha. Nous travaillons les vignes en culture raisonnée avec ma femme et mon beau-père M Chofflet

DEGUSTATION

1- Givry blanc 2006

Attaque souple, du gras, rondeur, volume, bon équilibre
Vin riche, charnu, très plaisant qui rappelle le Saint Aubin

2- Givry 2005 rouge

Robe rubis, le nez développe des arômes de petits fruits rouges et noirs, un peu de cuir. Attaque franche, assez charpenté, des tanins présents un peu asséchants, une rétro légèrement animale

3- Givry rouge premier cru Clos Jus 2005

Nez cassis, fruits noirs écrasés, épices
En bouche, attaque franche, beau développement, de la matière,  équilibré, des tanins fins, une rétro de noyau et réglisse

4- Givry rouge premier cru Clos de Choué 2006

Joli nez de fruits rouges.
Attaque franche, bouche ronde, onctueuse puis l’acidité revient. Des tanins plus soyeux et fondus que le précédent.

5- Givry rouge premier cru Clos Jus 1995

Ce vin avait un défaut goût de brûlé, goudron que Denis a voulu nous faire découvrir

6- Givry rouge 2008 tiré de la cuve

Nez un peu réduit, il est encore perlant, l’acidité est marquée, mais il promet d’être riche et puissant

7- Givry rouge premier cru Clos de Choué 2008 tiré de la cuve

Nez puissant, petits fruits noirs, épices
Bouche encore perlante, pas d’amertume, très élégant

8- Givry rouge premier cru Clos Jus 2008 tiré de la cuve

Le nez est semblable au précédent.
La bouche est plus puissante, plus fondue, beau volume, une retro très fruitée, il est très long en bouche

CONCLUSION

Grâce à Michel, nous avons découvert un panorama merveilleux depuis le mont Sène qui donne envie de revenir en famille ou avec des amis. Puis une approche de la caractérisation des terroirs de Givry et des paysages viticoles
Et enfin, nous avons rencontrés des vignerons dynamiques, sans cesse à la recherche afin de créer des vins de grande qualité.

Un grand merci à toi pour cette très belle journée, j’ai enregistré ta proposition d’une étude semblable dans le Mâconnais à laquelle bien sûr tous les oenophiles sont déjà partant en 2011.