Dégustation au Domaine des Chartreux
Maison Pignier

Samedi 4 juillet 2009 à Montaigu (Jura)

 Dégustateurs :M Campy, Andréa et Philippe Gensheimer, Marie Thérèse et Jean Claude Grappe, Maurice Jaillet, Monique et Jean Claude Morel,  Michelle et Robert Beaulieu, Jean Pierre Grenier, Arnaud Clerget, Bernard Banderier et Brigitte Bonnot

VISITE DES VIGNES

D’abord nous nous sommes rendus sur le terrain sous la conduite de Michel Campy géologue, d’Antoine et Jean Etienne Pignier afin de découvrir les vignes situées dans la reculée du val de Sorne au lieu dit « Les Gauthières » La parcelle plantée en 1993 contient surtout du Chardonnay car à cette époque les frères Pignier ne pensaient pas que ce soit un terroir favorable aux cépages rouges.
Suivant les conseils de plusieurs géologues et en fonction de la demande commerciale, ils  décidèrent de planter du Trousseau, en effet on voit les marnes rouges affleurer le sol comme à Montigny.
Afin de gagner du temps, des essais de surgreffage de Trousseau sur du Chardonnay ont été réalisés mais Antoine nous dit que c’est un travail manuel assez long et pas cent pour cent efficace
Antoine Pignier rappelle les principes de la bio-dynamie basée sur les lois du « vivant » pour renforcer, re dynamiser les plantes, tous les soins apportés à la vigne tiennent compte du calendrier lunaire ainsi que les vendanges manuelles et la mise en bouteilles.
La vigne est plantée à 10 000 pieds/ha, les sols sont travaillés pour les rendre féconds, pour limiter les rendements (33hl/ha) on laisse un enherbement naturel un rang sur deux, l’amendement se fait à base de bouse de vache dynamisée dans une corne, le renforcement du squelette de la plante par application de poudre de silice et les  soins s’effectuent si besoin avec des tisanes de plantes cuivre et soufre en infime quantité.

De retour au domaine, les visiteurs ont pu admirer le magnifique cellier des Chartreux datant du XIII ème siècle, propriété de la maison Pignier depuis 1774.

DEGUSTATION

 1-     CREMANT 2006  (Chardonnay, 18 mois sur lattes)
Robe jaune pâle, bulles fines et nombreuses.
Le nez est floral et fruité, en bouche un bon foisonnement, bel équilibre, pas acide, une pointe de vanille en rétro

2-     Poulsard 2008 sans soufre, non filtré
Robe corail, le premier nez présentes des notes sauvages mais qui disparaissent après aération
Se développent alors des notes de petits fruits rouges : groseilles, griottes, puis des épices douces
Bouche : Attaque franche, acidulée, charnue, gourmande. Vin frais et net

3-     Trousseau 2007 sans soufre, non filtré
Robe framboise, nez intense de fruits noirs, mûres, poivre, goudron
La bouche est souple avec une belle montée en puissance, une énergie bien maîtrisée.
Bel équilibre, belle acidité, des tanins très fins, serrés, enrobés par le gras. Vin fin et élégant

4- Trousseau 2005 sans soufre, non filtré
Robe rouge grenat de grande intensité.
Nez intense aux notes de fruits rouges très mûrs comme le sureau, la mûre
Attaque franche, la bouche est ample, volumineuse, les tanins sont très fins et denses
En finale se dégagent des arômes d’épices douces et de réglisse. Grand vin

5- GPS   ( Gamay blanc, Poulsard, Savagnin) 2007 sans soufre, non filtré
Vin particulier aux arômes de bouillon de poule, tisanes, sauge, tilleul

6- GPS   ( Gamay blanc, Poulsard, Savagnin) 2008 sans soufre, non filtré
Robe jaune paille, premier nez de verveine puis fruits blancs, pomme, pêche
Bouche fraîche, acidulée avec un peu de moelleux en fin de bouche
Rétro sur l’amande et le floral. Ce vin rappelle les bases de crémant

7- Sauvageon 2007  (ancien nom du Savagnin)
Vin ouillé. Robe jaune pâle, le nez présente des notes d’agrumes, de citron vert et une pointe de vanille. Attaque franche en bouche, une acidité fine bien enrobée par le gras. Elégant.

8- Chardonnay 2005 
Vin typé à fait 3 ans de fût sous voile (rendement 35 hl/ha)
Robe jaune paille d’une belle intensité
Au nez de la pomme, prune, amandes
Attaque franche, bouche riche, complexe, belle acidité d’une très grande finesse qui se développe plus en fin de bouche. Belle longueur et rétro de pomme .

9- Chardonnay 1999 
Vin typé à fait 3 ans de fût sous voile
Robe jaune pâle, nez aux arômes de fruits très mûrs : pomme, prune
Bouche puissante, complexe et longue. Joli vin.

10- Savagnin 2004 sous voile
Robe jaune paille, nez fruité  pomme verte, amande.
La bouche riche présente un beau développement de l’acidité, on retrouve les arômes de pomme et d’amande. Belle longueur

11- Vin jaune 2002
Robe jaune très clair, nez très fin de fruits secs
Attaque assez vive, l’acidité est très présente et demande encore un peu de vieillissement

CONCLUSION

D’après le maître Maurice : «  Les vins de chez Pignier sont francs et honnêtes, dans cette maison on a la culture de la vigne et non l’exploitation »

La présidente ajoute : «  Cela faisait quelques années que je n’avais pas goûté vos vins, j’étais restée sur des vins de qualité assez durs qui demandaient un vieillissement important avant d’être dégustés. Je suis agréablement surprise de voir l’évolution au niveau de la bouche, est-ce dû à la bio-dynamie ? 
En tous cas bravo pour le respect de la viticulture durable, celle des vins, des terroirs, des cépages, de la conduite de la vigne, des vinifications et des paysages »

 
Marie Thérèse GRAPPE