Voyage d'étude des vins de la région de Tokay

VISITE ET DEGUSTATION AU DOMAINE SAMUEL TINON LE 18 MAI 2010

 

C’est avec un grand plaisir que nous retrouvons Samuel et son épouse dans ce petit village d’ Olaszliszka pas facile à trouver surtout sous les pluies diluviennes qui ravagent le pays.
De famille viticole bordelaise, Samuel a travaillé pour des grandes maisons de Tokay puis a créé sa propriété sans aucun financement au départ, il a été obligé de vendre son vin en primeur pour pouvoir démarrer. 
Samuel nous parle de ses 5 ha de vigne avec passion, de sa philosophie : défendre les originalités et différences, approfondir l’expression des produits du terroir, mettre en valeur les produits d’exception. De plus c’est un amoureux des vins de voile.
Rendement entre 25 et 30 hl/ha, 60 vendangeuses pour récolter les grains aszus, il complète en achetant des grains à d’autres petits producteurs locaux. 
La cave est très humide en raison de la météo et nous buvons ses paroles au tant que ses vins. A l’aide d’une jolie pipette (lopo) comportant un renflement, il soutire le vin du tonneau que nous dégustons généreusement.

1-Tokaj Szamorodni  doux  2004               13°
Vin de voile clef de la voûte de Tokay, dans des fûts bouchés non hermétique par des bondes en verre. L’élevage dure de 3 à 6 ans, un léger voile sous la forme de taches à la surface, parfois il disparaît. 
Robe jaune vieil or, le nez rappelle le vin de paille, raisins secs passerillés, agrumes confits. Attaque est souple, le moelleux est contre carré par l’acidité.
En rétro toujours les raisins et fruits secs, vin bien équilibré, la finale reste fraîche

2- Tokaj Aszu 5 puttonyos 2004    164g/l  45.00
90% Furmint.
Belle robe dorée vieil or. Un nez expressif où se mêlent les abricots, l’orange confite
En bouche attaque souple, de la matière, beau support acidulé, bel équilibre.
Vin gourmand, fin, élégant, finale fraîche. Vin d’inspiration à consommer seul à différents moments de la journée ou vin de nuit à la place d’un cocktail. S’accordera volontiers avec un foie gras, un fromage bleu ou une gastronomie épicée mais bien dosée
Samuel se distingue par son travail avec du vin et non du moût en fermentation

3-Tokaj Aszu Ezsencia
Il n’a pas mangé tous ses sucres + 350g/l ce type de vin est produit seulement 3 années sur 10 dans les années très précoces. Cette appellation va disparaître pour ne pas confondre avec l’Ezsencia.
Robe jaune ambrée, au nez des notes de caramel au lait, confit d’abricot, miel
Belle liqueur en bouche relevée par une certaine acidité 

4- Tokaj Szamorodni  sec 2003  sous voile
Robe jaune paille, le nez aux légères notes oxydées nous rappelle nos Savagnins, noix vertes, pommes compotées, prunes. (Le voile très fin s’agrandit ou se rétrécit par le froid)
En bouche : Attaque franche, belle matière, beau support acidulé, vin très sec qui rappelle certains Xérès et vin en vidange du Sud Revermont.

5- Eszencia  1999     1,1°    640g/l  prélevée au lopo
Un grand privilège pour ceux qui n’ont jamais  goûté d’eszencia
Ce jus mis en bonbonne avec 800 à 900 g de sucre par litre n’arrivait pas a fermenté jusqu’en 2003 où il a été filtré et la fermentation a pu démarrer
C’est une liqueur de raisins secs, pruneaux, dattes mais trop sucré à mon goût
Ce fameux élixir, est tellement liquoreux que c’est difficile à consommer ainsi mais paraît-il qu’il prolonge la jeunesse et la vie.  

 Conclusion du maître : 

Vous êtes un chercheur de vérité, un découvreur d’arômes, un prescripteur de Samuel plaisir.

Nous remercions Samuel par du vin du Jura et du Comté car nous savons que vous êtes un amateur de nos produits régionaux.

La présidente  -     Marie Thérèse Grappe