Domaine BOISSON à Toulouse le Château JURA
Samedi 10 décembre 2011
 

 


Participants : M Thé et JC Grappe, Robert et Michèle Beaulieu, André et Monique Bouchard, Arnaud Clerget, Dominique Prudent et Chantal Renard, André et Michèle Rousset

Accueil

C’est la première maison à gauche à l’entrée du village (venant de la RN 83), il n’y a pas de panneau, pas besoin puisque les clients sont surtout des habitués qui connaissent bien cette maison familiale depuis au moins trois générations.
Le domaine de 6 ha est la propriété du fils Jean Yves Boisson depuis 2003, ses parents Jean Pierre et Marie Noëlle retraités continue à œuvrer comme ils l’ont toujours fait depuis 1974.
Le vignoble se situe en majorité sur la commune est produit principalement du blanc. La culture de la vigne suit les critères de la production raisonnée. Le travail du sol est effectué un rang sur deux. Vendanges manuelles, les raisins pour les blancs sont laissés grappes entières.
Élevage en foudres ou en pièces de 228l, les caves voûtées sont grandes mais un peu trop froides et humides pour les vins jaunes 
Pour le Crémant, la champagnisation et le remuage se font sur place, les bouteilles sont ensuite emmener chez le champagnisateur pour le dégorgement.

 

 


 Jean Pierre et Jean Yves Boisson

Dégustation

1-Côtes du Jura rouge 2009 (5.30 €)

Assemblage de trois cépages Poulsard, Trousseau, Pinot
Robe rubis foncé
Nez à dominante Trousseau, cassis, cerises
Attaque franche, bouche équilibrée, des tanins présents mais pas agressifs.
Un vin très plaisant

2-Côtes du Jura rouge 2006 (réserve personnelle)

Robe framboise, nez aux arômes de fraises compotées
Attaque vive, bouche à dominante acidulée.
Moins de volume que le précédent, à tendance à se décharner, goût plus à dominante Pinot

3-Côtes du Jura rouge 1992 (réserve personnelle)

Robe groseille, nez fondu, bouche acidulée, boisée, légers arômes tertiaires cuir, animal.

4- Côtes du Jura blanc 2008 ( 5.70 € )

Un seul blanc en vente c’est un assemblage Chardonnay avec 1/3 de Savagnin
Robe jaune pâle, nez typé, pomme cuite eau de vie de mirabelle.
Attaque franche, du volume, du gras, bien équilibré. En rétro amandes, noix.
Bonne persistance en bouche.

5- Côtes du Jura blanc 2005 (réserve personnelle)

Même lignée, une bouche assez ample plus fondue, moins expressif aurait eu besoin d’être ouvert avant ou carafer.

6- Côtes du Jura blanc 1992 (réserve personnelle)

Nez torréfié, épicé, noisette grillée
Attaque franche, bel équilibre, très fondu
elle longueur, une rétro sur les fruits confits abricots. Vin très fin et élégant.

7- Crémant 2009 (5.40 €)

Robe jaune pâle, des bulles fines
Nez frais, fruits blancs abricot, pêche
Attaque fraîche, foisonnement agréable, milieu de bouche acidulé. Vin fin et élégant.

8- Vin jaune 2002 (19.50 €)

Robe jaune pâle. Le nez de bonne intensité développent des arômes de fruits secs, de torréfié et d’épices douces curry
Bouche fine, bonne ampleur, on retrouve les fruits secs et les abricots confits, belle longueur
C’est un vin jaune élégant, agréable, assez facile à aborder, conviendrait bien à ceux qui ne connaissent pas le vin jaune et qui sont souvent déroutés par la teneur d’éthanal

9- Vin de paille 2006 (12.50 €)

Belle robe ambrée. Nez aux arômes de mine de crayon, abricots, figues.
Bouche équilibrée, de la fraîcheur, vin gourmand

10- Surprise

Robe rose groseille encore un peu trouble
En bouche c’est du jus de raisin et c’est le futur 

11- Vin de paille 2011 qui vient d’être pressé
A base de Chardonnay, Poulsard et Savagnin . Fermentation à 14° C pour avoir moins de volatile

Conclusion  

Tout au long de la dégustation nous avons trouvé le même fil conducteur, des vins de même lignée ayant un bon rapport qualité/prix.
Un travail traditionnel et sérieux qui fait depuis longtemps la renommée de la maison.

                                                                                                                                            Marie Thérèse Grappe