Visite du centre viticole Nicolas Feuillatte

3 juin 2013

 

DEGUSTATEUR

MT et JC Grappe, Maurice Jaillet, Robert et Michelle Beaulieu, Danny et René Pommey, Alain et Marie Odile Cornet, JM Gros, Clément Gillot, Cat Poncet, Bernard Banderier

 PRESENTATION

Après avoir fait fortune dans le domaine du café, Nicolas Feuillatte le New-Yorkais se lance en 1972 dans l’exploitation d’un vignoble de 12 ha dans la Montagne de Reims
Grâce à ses relations mondaines sur tous les continents, il assure la promotion de sa marque Nicolas Feuillatte « Réserve Particulière »
En 1987 en quête d’approvisionnement, il s’associe avec le centre vinicole de Champagne union de vignerons et n’ayant pas d’héritier, cède son nom et sa marque à la coopérative
Les 5000 vignerons adhérents fournissent les moûts de raisins issus de 2200 ha dont plus de 450 sont situés en Premiers(33) et Grands crus (13) et 190 autres crus ce qui permet aux œnologues de disposer d’un incroyable choix pour les assemblages. Cépages 1/3 de Pinot Noir, Pinot Meunier et Chardonnay

Nicolas Feuillatte 02.jpg

Visite avec Angélique
Vente annuelle 22 millions de bouteilles, 57% France, 43% export
50% marque Nicolas Feuillatte, 30% aux adhérents et 20% au négoce
Plusieurs possibilités pour les adhérents soit le centre assure complètement l’élaboration du Champagne jusqu’à l’habillage soit ils peuvent retirer après la seconde fermentation, le vigneron fera la mise sur lattes, remuage et dégorgement lui même
Egalement des maisons de Champagne (négoce) font produire leurs vins au centre viticole
Le site est de 5 ha sur 4 niveaux
Le moût arrive par 50 camions avec citernes réfrigérées et compartimentées pour les différents cépages et différents crus
Le moût reste dans 400 cuves de fermentation de 1000 hl, la malo est systématique
D’après la guide on ajoute de l’acide malique pour faciliter la malo ?????
Les dégustations de vin clair se font en novembre-décembre pour une mise en btl de janvier à novembre ( pas de mise septembre, octobre)
Ensuite 6 cuves de 4000 hl sont réservées aux assemblages, le vin de réserve peut être âgé de 5 ans afin d’élaborer toujours le même goût
Une petite cuverie avec des cuves pour des productions de prestige et une cave avec quelques tonneaux pour la cuvée élevée en fûts de chêne
Pour faire un rosé on assemble 90% de blanc et 10% de rouge sauf pour la cuvée Prestige et la Palme d’or qui sont des rosés de saignée
Pour la mise en bouteille, la chaîne et robotique sont impressionnantes, 20.000 l/h une tireuse avec 80 becs, pose de la capsule, du bidule, contrôle, un robot monte les piles de btl en cave
L’éclairage des caves est au sodium afin d’éviter le « goût de lumière »
650 millions de bouteilles conservées dans ses caves bétonnées, 400 millions appartiennent en réalité aux vignerons.
Le remuage se fait en 4 jours avec 468 gyropalettes qui contiennent chacune 504 bouteilles
La chaîne de dégorgement est impressionnante 10300 btl/h, le goulot passe dans un bain de glycol à – 30° il faut 4 à 7 mn pour former le glaçon qui est ensuite expulsé.
Après la mise de liqueur d’expédition, les bouteilles sont lavées puis passent dans une poigneteuse afin d’être bien remuées, puis elles restent 3 mois au repos avant d’être commercialisées

 Nicolas Feuillatte 03.jpg

Nicolas Feuillatte 01.jpg

 

DEGUSTATION   

1-   Champagne Blanc de Blancs 2005

Peut provenir de 40 villages, dosage 8g/l 
Robe jaune pâle, des bulles fines, un joli cordon
Nez fruité pomme verte, ananas, minéral, tilleul
Attaque franche, bouche acidulée, bel équilibre, 
Bon foisonnement pas agressif, il tient bien en bouche. 
Très agréable, une acidité de bonne qualité

 

2-  Champagne Cuvée spéciale 2005

Assemblage 40% Pinot noir, 40% Chardonnay, 
20% Pinot meunier.  6 ans de vieillissement
Robe jaune paille, des bulles fines
Nez fruité cerise, mûre
Attaque fraîche, bouche plus vive que le précédent, foisonnement plus important 
Plus un Champagne de repas ou à déguster sous la tonnelle

 

 CONCLUSION

Production industrielle, c’est la plus grande et plus moderne des coopératives de Champagne. La visite est très pédagogique grâce aux écrans situés sur tout le parcours, les bouteilles transparentes pour bien voir le dépôt, l’élaboration très bien expliquée.
Merci Angélique .

                                                                                                                                           

 Marie-Thérèse Grappe